Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / LOISIRS / Culture / Centre Culturel Royal de Chaumont-Gistoux / Historique du Centre culturel

Historique du Centre culturel

Le Foyer culturel de Dion-Valmont

1970, c’est l’année de la fusion de Dion-le-Mont et de Dion-le-Val et le 12 mars 1971, le Centre Culturel et Récréatif de Dion-le-Mont devient le Foyer culturel de Dion-Le-Mont.

Fidèle à l’esprit de 1964, le Foyer culturel décide en 1971 de publier, en collaboration avec la Paroisse et l’Administration communale, un journal d’information : « Les Echos de la Vallée du Pisselet ». La même année, il aide à la création du club de football « A.S. Dion-Valmont » et l’agrée comme section.

En 1972, le « Club de Pétanque » fait son entrée dans l’association et en 1973, le « Club Junior » fait son apparition.

Les activités se développent avec des succès divers selon les sections et, passant sans heurt le cap des fusions des communes, le Foyer culturel ne cesse de grandir; le journal « Les Echos de la vallée du Pisselet» disparaît cependant faute de soutien de la nouvelle administration communale.

Le 30 septembre 1977, le Conseil d’Administration élit Monique Vandermosten à sa présidence en remplacement d’Omer Bidoul, démissionnaire.

Du sang neuf et une nouvelle explosion des activités !

En 1983, une restructuration s’impose : elle est approuvée par l’assemblée générale de laquelle émerge un nouveau président : Dominique Laduron.

Cinq secteurs d’activités sont créés et confiés à un administrateur :

  1. Le Centre d’Expression et de Créativité comprenant les ateliers de sérigraphie, menuiserie, photographie, couture et peinture.
  2. Les Jeunes comprenant les Benjamins, les Juniors et les Aidelis.
  3. Les Seniors regroupant les 3X20
  4. Les Sports regroupant le Club de Pétanque «Le Dionnais», le Yoga, le Football (A.S. Dion-Valmont), le Tennis de table, le Judo, la Gymnastique.
  5. La Culture comprenant l’Education permanente, l’Histoire locale, le Théâtre et le Cercle d’Art A. Matton.

Le 6 octobre 1984, le Foyer Culturel fête ses 20 ans en présence du Ministre de la Région wallonne, Valmy FEAUX qui plante un tilleul, l’arbre du 20ème anniversaire ! Musique, exposition de peinture et de sculpture, théâtre, sports prolongeront durant deux jours la séance académique au cours de laquelle Dominique Laduron, Président, André Docquier, Maïeur, Omer Bidoul, ancien Maïeur et Valmy Féaux prirent la parole avant de céder la place à une jeune harpiste de Dion, Isabelle Kerkhove.

En 1985, une section « Echecs » (Les Rois de Dion) se crée et le Foyer culturel se donne un nouveau président en la personne de Raymond Finet, particulièrement intéressé par le théâtre et les arts en général. Il fera profiter le Foyer culturel de son érudition par des conférences, des expositions, des visites guidées.

C’est sous sa direction qu’en 1986, le Conseil d’Administration du Foyer Culturel prépare activement le Millénaire de Dion.

Le 26 septembre 1987, c’est le couronnement de deux années de travail avec les festivités des «Mille ans de Dion». Séance académique, exposition de peintures et de sculptures, bal costumé, vidéo avec la participation d’habitants du village, expositions à caractère historique, colloque consacré à l’histoire rurale de Dion, jeux inter-quartiers, concert par l’Ensemble symphonique du Brabant wallon, jeu théâtral par les Fabuleux de Dion, théâtre wallon, publications historiques… sont autant d’activités qui s’échelonnèrent de septembre à décembre.

Dans la foulée de ces festivités se crée le Cercle historique de Dion et sa Région a.s.b.l. qui deviendra une nouvelle section du Foyer culturel.

Les années qui suivirent virent les activités se multiplier et leur éclectisme émergea de plus en plus : ce fut notamment le cas pour le récital de piano donné en 1988 par Uméné Mégumi, finaliste du concours musical Reine Elisabeth en 1983, à l’église de Dion-le-Val.

Le 20 septembre 1996, Xavier Hoornaert succède à Guy Balteau et c’est sous sa présidence que le Club Junior, 298ème unité des scouts et guides pluralistes de Belgique fête le 25ème anniversaire de sa création.

Le théâtre du Mascaret de Bonlez se produit à plusieurs reprises et le cercle A. Matton met sur pied une exposition rétrospective des œuvres de Ch. Van Craenenbrouck, peintre et historien local : »Du nu au paysage ».

Le 24 mars 1999, Gérard Vandermosten remplace Xavier Hoornaert qui ne désire pas cumuler les fonctions de président du Foyer culturel et ses activités politiques.

Un nouveau logo voit le jour ; Vagabond’Art entame son 2ème parcours d’artistes…

Mais sous la présidence de Gérard Vandermosten s’ouvrent de nouveaux locaux aux activités culturelles, l’Espace Perez, du nom de celui qui, à la fin du XIXème siècle fut un érudit et historien local et occupa la ferme aujourd’hui transformée en salles de réunion, de spectacle, …

C’est aussi le temps de la préparation de nouveaux statuts et du dossier relatif à la transformation du Foyer culturel de Dion-Valmont en Centre Culturel de Chaumont-Gistoux et aussi apporter une aide logistique aux nombreux bénévoles qui se sont dévoués sans compter pendant ces quarante dernières années.

Madame Françoise Briers succéda comme présidente à Gérard Vandermosten.

Extraits du n°46 – 2003 Bulletin du Cercle Historique de Chaumont-Gistoux a.s.b.l.

Pages 9 à 14 (article de Robert HAULOTTE  que nous remercions vivement.)

Depuis 2007, le président est Christian Boderi  et de nombreux changements fondamentaux voient le jour  progressivement au niveau

  • de l’information : agenda culturel soigné mais aussi un site tenu à jour, folios envoyés par email, … du type d’activités,
  • du matériel d’éclairage et de sonorisation mis à disposition des différentes associations membres, … etc.