Aller au contenu. | Aller à la navigation

France : les excès de vitesse commis par des Belges ont augmenté de 23 % en 2016 !
Sections
Vous êtes ici : Accueil Actualités France : les excès de vitesse commis par des Belges ont augmenté de 23 % en 2016 !
Administration communale de Chaumont-Gistoux
Rue Colleau 2
1325 Chaumont-Gistoux
Tél. 010/68.72.11
Fax. 010/68.72.19
 Email : info@chaumont-gistoux.be
Notre newsletter
Votre email

HTML
Text
Visitez les archives

Localisez-nous !

Info voirie

travaux

Faites des économies ! 

Osez comparer !

Energies

Telecoms

 

France : les excès de vitesse commis par des Belges ont augmenté de 23 % en 2016 !

Un communiqué de presse de l'AWSR

Les Belges font partie du top 3 des conducteurs qui commettent le plus d’excès de vitesse sur les routes françaises juste devant les Allemands et les Italiens. A la veille des vacances d’été, de nombreux Belges s’apprêtent à prendre la route notamment pour se rendre en France. L’AWSR s’associe au GOCA pour rappeler quelques conseils afin d’aborder le trajet en toute sécurité.

Infractions belges en France

Selon la Délégation interministérielle de la Sécurité routière, les Belges ont commis près de 490.000 excès de vitesse sur les routes françaises en 2016. C’est 23% de plus qu’en 2015 où on en avait recensés près de 400.000.

Quelques conseils pour la route des vacances

• Respecter le Code de la route

Le fait d’être en vacances ne dispense pas de respecter les règles du Code de la route. En Europe, tous les états membres de l’UE (hors Danemark, Irlande et Royaume-Uni) peuvent partager les informations relatives aux véhicules immatriculés sur leur territoire qui ont commis une infraction routière. Cela signifie que même si elle a été constatée à l’étranger, l’amende finira par arriver au domicile du contrevenant. Il peut également être utile de préparer son trajet à l’avance, en consultant la législation en vigueur dans le pays dans lequel on se rend via le site internet : http://ec.europa.eu/transport/road_safety/going_abroad/index_fr.htm#.

Les législations des divers pays peuvent être sensiblement différentes de la législation belge.

• Préparer son véhicule pour éviter les tracas

Prendre la route avec un véhicule qui n’est pas en ordre techniquement peut vite transformer les vacances en cauchemar, avec à la clé une note beaucoup plus chère que prévu ! Un petit check-up du véhicule s’impose donc avant le départ.

- Vérifier la pression des pneus : à peine un Belge sur 2 sait quelle est la bonne pression pour ses pneus ! Selon une enquête du GOCA (Groupement des entreprises agréées pour le contrôle automobile et le permis de conduire), à peine 50 % des Belges connaissent la pression idéale pour leurs pneus. Or, un pneu sous-gonflé s’use plus rapidement, avec comme conséquence un allongement de la distance de freinage ou même un éclatement à vitesse élevée ! Un pneu en surpression est tout aussi dangereux car il interfère dans la bonne tenue de route. C’est pourquoi la seule bonne pression à respecter est celle préconisée par le constructeur automobile du véhicule, qui doit être adaptée en fonction du chargement du véhicule. On retrouve généralement cette info dans le manuel d'utilisation et/ou sur une vignette souvent présente sur le montant de la portière conducteur, sur la trappe à essence ou dans la boîte à gants. En cas de départ en vacances et donc de chargement plus important du véhicule, il est conseillé d’ajouter de la pression conformément aux instructions du constructeur.

- Vérifier l’état des freins

Les freins constituent un élément vital pour la sécurité sur la route. Avant un long trajet, il faut penser à vérifier l’état d’usure des freins ainsi que le niveau de liquide frein, afin de s’assurer qu’il soit suffisant. En cas de doute, un garagiste peut effectuer les vérifications.

- Vérifier que tous les feux fonctionnent

Il est important de vérifier que tous les feux (clignotants, feux stop et feux de croisement) sont en bon état de marche et correctement réglés. C’est indispensable pour permettre au conducteur, d’une part, d’être vu et, d’autre part, de repérer à l’avance les dangers et de réagir à temps. Pour une visibilité optimale, il faut également vérifier l’usure des balais d’essuie-glaces et le bon réglage de tous les rétroviseurs.

- Mettre les objets les plus lourds le plus bas possible

En cas de choc, le poids est démultiplié et les bagages ou autres objets présents dans la voiture peuvent devenir de véritables projectiles. Une simple canette pèse par exemple près de 10 kilos à une vitesse de 120 km/h ! Mieux vaut donc éviter de laisser le thermos de café dans l’habitacle pendant le trajet. Il faut veiller à placer les bagages lourds dans le coffre et non dans l’habitacle et mettre les objets les plus lourds le plus bas possible (donc éviter de les mettre sur le toit). Pour ceux qui utilisent des coffres de toit ou des porte-vélos, il est important de veiller à respecter scrupuleusement les indications du constructeur et s’assurer que le chargement est solidement arrimé.

Faire en sorte d’être frais et dispo

- Se reposer avant de partir et éviter les nuits blanches ou trop courtes pendant les jours qui précèdent le départ. Un conducteur ayant dormi 5h en moyenne par nuit pendant quelques jours consécutifs risque 6 fois plus d’avoir un accident qu’un conducteur qui a dormi 8h en moyenne.

- Se montrer particulièrement vigilant entre 13h et 15h, et entre 2h et 5h si on voyage de nuit, car ce sont les heures les plus propices à l’endormissement.

- Prévoir des pauses toutes les 2h afin d’éviter les risques de somnolence au volant et ne surtout pas hésiter à s’arrêter pour prendre un café et faire une petite sieste de 15 minutes. On peut également passer le volant à l’un des passagers si on ne se sent plus du tout concentré.

- Eviter les repas trop lourds avant de prendre la route ou au cours du trajet.

L’AWSR est l’A.S.B.L qui œuvre pour la sécurité routière en Wallonie. Elle remplit 5 missions : l’organisation de campagnes de sensibilisation ; l’information et l’orientation des victimes ; le soutien de la politique de contrôle des services de police ainsi que de la politique de poursuites et de sanction des parquets et tribunaux ; la production et l’analyse de statistiques ; la présidence du Conseil supérieur Wallon de la Sécurité routière. L’AWSR est présidée par le Ministre wallon en charge de la Sécurité routière.

 

Actions sur le document

 

« Septembre 2017 »
Septembre
LuMaMeJeVeSaDi
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

betterstreet logo.jpg


 

 
Ce site est optimisé pour le navigateur Firefox.

Sécurisé, fiable et rapide, Firefox est gratuit et simple à installer.