Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Liens utiles
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Arrivée confirmée des poubelles à puce

Arrivée confirmée des poubelles à puce

Le 1er janvier 2020, notre commune dira adieu aux sacs poubelles blancs. Ceux-ci seront remplacés par deux conteneurs qui vous seront livrés dans le courant du mois de décembre : une poubelle pour les déchets ménagers résiduels, une autre, plus petite, pour vos déchets organiques. Leur particularité ? Elles seront équipées d’une puce et pesées à chaque levée. Vous payerez donc dorénavant vos déchets au poids.

La réglementation wallonne en matière de gestion des déchets s’articule autour du principe du «pollueur payeur» et impose aux communes le «coût-vérité» : faire payer aux habitants le coût réel des frais de traitement de leurs déchets. Avec ce nouveau système d’identification, chaque famille pourra mieux maîtriser les coûts liés à la gestion de ses déchets, en payant selon le poids qu’elle produit réellement et non au volume, comme c’est le cas avec les sacs poubelle.

Comment ça marche ? La technologie est très simple : chaque conteneur est équipé d’une puce électronique avec un code d’identification unique, rattaché à une adresse. Lors de son passage, le véhicule de collecte identifie le code de la puce et pèse le conteneur, avant et après sa vidange. Ces informations sont enregistrées et transférées dans le système informatique qui les attribue au ménage concerné à cette adresse. L’administration est alors en mesure d’adresser un avertissement-extrait de rôle reflétant la production exacte de déchets pour chaque foyer.

Chastre a été la première commune du Brabant wallon à se lancer dans cette nouvelle gestion de collecte des déchets. Elle a sauté le pas en 2016 et a baissé rapidement sa production de déchets, passant de 132 kilos à 102 kilos par habitant. Leur bilan est un succès et nous incite à suivre le même chemin.

Petit rappel...

Soyez vigilants et ne prévoyez pas de grands stocks de sacs blancs. Dès le 1er janvier 2020, vous ne pourrez plus les utiliser...

Agenda

Tout changement suscite questions et inquiétudes.

Pourquoi change-t-on de système ? Quels avantages ? Comment ça marche ? Pourrais-je choisir le volume de mes conteneurs ? Suis-je propriétaire de mes conteneurs ? Combien de kilos de déchets par habitant sont prévus dans la taxe forfaitaire ? Combien vais-je payer ?

Pas d’inquiétude : quatre soirées d’informations publiques sont prévues à cet effet.

Un gestionnaire de l’InBW et le collège communal seront présents. Un expert vous exposera le déroulement des opérations et répondra à toutes vos questions.

Nous vous invitons déjà à bloquer une de ces quatre dates dans votre agenda :

Le mercredi 9 octobre à 19h30, au Centre sportif André Docquier

Le lundi 14 octobre à 15h au CPAS (réservé en priorité aux 3x20)

Le lundi 14 octobre à 19h30, dans le réfectoire de l'Ecole de Corroy-le-Grand

Le mardi 22 octobre à 19h30, à l’Espace Perez

21   Poubelles à puce   photo 1


21   Poubelles à puce   photo 3

Michel Meert, jardinier communal à Chaumont-Gistoux et habitant de Chastre, utilise les poubelles à puces depuis plus de trois ans. Il se veut très rassurant. Pour lui, le changement est positif.

Quand on a appris que Chastre passait aux poubelles à puces, on a trouvé que c’était plutôt une bonne nouvelle, on s’est dit qu’on allait faire une économie de sacs, et surtout, qu’on n’allait plus devoir courir en urgence en chercher au magasin, une fois le dernier sac du rouleau utilisé !

On s’est juste demandé si ça allait changer quelque chose au niveau des taxes. Est-ce que ça allait coûter plus ou moins cher ? Mais on ne voit pas vraiment la différence.

A Chastre, on a pu choisir entre trois formats de poubelles, en fonction de la taille de son ménage.

Nous vivons à deux, on a pris la plus petite.

Avant, on mettait tout dans le sac blanc, sans réfléchir. Ici, le système est positif, il nous pousse à trier encore plus. Je sortais mon sac poubelle chaque semaine. Depuis qu’on est passé aux poubelles à puce, je ne sors mes poubelles (organiques et déchets ménagers) qu’une fois tous les quinze jours, en moyenne.

Vous voulez un petit truc qu’on nous a conseillé ? Pour éviter les mouchettes et les mauvaises odeurs, vous saupoudrez vos déchets organiques d’un peu de bicarbonate de soude ou de vinaigre, ça marche très bien. Pour le reste, il suffit de passer les poubelles au jet d’eau une fois de temps en temps.

La transition s’est passée très naturellement. La crainte des gens, c’était qu’il y ait plus de dépôts clandestins. Mais je me promène très régulièrement avec mon chien dans les chemins de remembrement et honnêtement, je ne vois rien.

Nous avons diminué notre production de déchets et on ne dépasse jamais la taxe forfaitaire.

Les poubelles sont bien pensées, il y a des grosses roulettes et deux poignées. La poubelle organique est aussi équipée de roulettes et d’une hanse très haute qui permet de tirer la poubelle sans se casser le dos. Avant, les sacs, on devait les porter.

Un dernier point positif au niveau du village : on ne voit plus un sac déchiré qui traîne dans la rue.

Contenus corrélés
Collecte de déchets