Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Préparons ensemble le déconfinement !

Préparons ensemble le déconfinement !

Vous êtes de plus en plus nombreux à nous demander ce que la commune compte mettre en place concernant le port du masque : va-t-elle commander, comme les villes de Jodoigne, de Villers-la-Ville ou de Wavre s’y sont engagées, des masques en tissu pour toute la population ?

À ce jour, le Conseil National de Sécurité conseille le port du masque, sans le rendre obligatoire. Et pour cause : le port du masque divise les spécialistes. Le point sur lequel tous s’accordent, c’est que « porter un masque, c’est mieux que rien ».

Si le port du masque ne s’accompagne pas d’un écran pour les yeux (lunettes, visière,…), son efficacité se réduit encore, car les conjonctives sont un excellent moyen de contracter le virus. Un bon moyen d’ailleurs d’assurer l’étanchéité des ailes du nez, c’est de porter des lunettes.

Les autres mesures de protection restent donc bien évidemment indispensables : se laver régulièrement et longuement les mains, garder ses distances.

Nous constatons cependant une certaine confusion entre un masque barrière ou chirurgical et un masque respiratoire FFP2. Ce sont, certes, tous les deux des masques, mais chacun a sa fonction.

Nous aimerions rappeler, sans vouloir être exhaustif : un masque chirurgical, barrière, en tissu ou en papier est conçu pour éviter la propagation du virus à travers les gouttelettes que nous véhiculons en parlant, éternuant etc. S’il minimise le risque de transmission d’un virus par le porteur à un tiers, il le protège de façon assez limitée. En revanche, un masque respiratoire FFP2 est un masque qui filtre aussi l’air et donc protège le porteur vis-à-vis de l’extérieur. Il fait partie de l’équipement de protection individuel tout comme les lunettes, la visière ou la blouse.

Idéalement pour que le port du masque soit efficace, chaque habitant devrait posséder deux, voire trois masques, afin de pouvoir en changer durant la journée.

Pour préparer ensemble le déconfinement, le collège communal a décidé de commander, dans un premier temps, 3.000 masques buccaux lavables et réutilisables. Les modalités sont encore à définir mais ceux-ci seront mis en priorité à disposition des personnes qui en ont le plus besoin et/ou qui ne pourraient s’en procurer par d’autres moyens. La distribution se fera via une prise de rendez-vous téléphonique au CPAS.

Pour parvenir à équiper tous les habitants, nous sollicitons votre aide et votre solidarité : n’hésitez pas à réaliser des masques barrières pour vous-mêmes, vos proches ou toute personne de votre entourage. Nous vous invitons à vous rendre sur le site https://faitesvotremasquebuccal.be. Vous y trouverez le patron et le tutoriel pour réaliser des masques approuvés par le SPF santé.

Pour centraliser vos questions, vos propositions, vos dons, vos commentaires, nous vous invitons également à suivre notre groupe Facebook "masques1325" dédié spécialement à la confection et la distribution des masques par et pour les habitants de Chaumont-Gistoux.

Pour toute demande d’information, vous pouvez dorénavant également utiliser l’adresse mail dédiée à cet effet bWFzcXVlczEzMjVAY2hhdW1vbnQtZ2lzdG91eC5iZQ==

Nous vous proposons ci-dessous déjà quelques conseils :

  • Si vous souhaitez que votre masque barrière soit le plus efficace possible, il doit idéalement comporter un resserrement nasal (pour mieux adhérer à votre arête nasale), trois couches de tissu dont une qui permet l’insertion d’un filtre papier.
  • Pour le choix du tissu : si les trois couches de fibres ne sont pas croisées, les grosses gouttelettes seront retenues, mais pas l’aérosol de microgouttes. Prévoyez un tissu aux fils bien serrés.
  • Les couturières doivent porter elles-mêmes un masque pendant la fabrication des masques
  • Ne réalisez pas de masques si vous êtes atteint par le Covid-19

Le Collège insiste encore : un masque en tissu peut procurer un sentiment de fausse sécurité s’il n’est pas utilisé correctement. Merci de suivre ces instructions pour vous protéger et protéger votre environnement au maximum :

  • Lavez-vous soigneusement les mains à l’eau et au savon avant de toucher le masque
  • Ne touchez pas l’intérieur du masque.
  • Utilisez les extrémités des rubans pour manipuler le masque afin que vos mains restent le plus loin possible de votre visage.
  • Ne portez le masque que lorsque cela est nécessaire (courses, déplacements extérieurs, etc). Dans le cas d’un isolement à la maison (pour les personnes positives au covid19 ou suspectées de l’être), portez-le s’il y a d’autres personnes dans la même pièce.
  • Stérilisez le masque buccal au moins une fois par jour en le lavant à 60°C

Nous nous alignons sur un des principes du CNS qui consiste à limiter la vitesse de contagion par microgouttelettes afin que les services de santé puissent gérer la pandémie et que les activités puissent reprendre.

Nous rappelons que le port du masque, s’il constitue une protection supplémentaire, n’est en rien une barrière parfaitement étanche et 100 % efficace pour son porteur ou les personnes qui seront en contact avec lui. Il est donc très important de rester particulièrement attentif au respect des règles d’hygiène et de distanciation physique qui gardent toute leur pertinence et sont totalement indispensables.

Le CPAS reste disponible pour vous aider à faire vos courses si les sorties vous sont déconseillées. Par ailleurs, des groupes de bénévoles s’organisent aussi grâce aux réseaux sociaux pour venir en aide aux personnes en difficulté. Dans tous les cas, nous vous demandons de respecter les principes liés au confinement.

En tant que pouvoir public, nous sommes là pour vous informer et veiller à la bonne compréhension des moyens mis en place pour lutter contre la pandémie. Nous restons attentifs à l’évolution des mesures prises par le Conseil national de sécurité.